Illusions

C’est le processus de transformation et de conceptualisation de nos perceptions qui en limite le champ, puisque le cerveau ne peut traiter qu’une information à la fois ; c’est ce qui crée aussi l’illusion de la succession des phénomènes et du temps qui passe. Mais comment se libérer de cette limitation ? En lâchant prise du processus … Lire la suite Illusions

Formes et mondes subtils

Comment vivre davantage dans les formes subtiles, dans cette sorte de rêve éveillé ? Les formes grossières perdent leur solidité, la vision de leur nature illusoire dissipe leur crédibilité. Des entités invisibles deviennent perceptibles et rendent l’air un peu plus dense. Les battements d’ailes des anges soulèvent de petits tourbillons de poussière dorée, des couleurs et … Lire la suite Formes et mondes subtils

Tristesse

Hier soir, j’ai mangé du durian* dans la rue, un peu trop. C’était très bon mais lourd, et ensuite un plat d’épinards au restaurant Aum. Je suis rentré écouter une cassette d’Ayya Khema sur les préceptes* : c’est vraiment l’essence de la pratique. J’ai relu ensuite le chapitre d’Éric Baret sur la tristesse, qui correspondrait au … Lire la suite Tristesse

La vision bouddhique de la réalité

Parce que nous nous percevons comme une entité personnelle, permanente et indépendante, nous nous identifions à cette entité, notre ego, qui devient le sujet – une entité séparée des autres êtres et de tout le reste de l’univers, que nous percevons comme le monde extérieur ou le monde des objets, et donc un monde de … Lire la suite La vision bouddhique de la réalité