Le jeu de la vie

215-L9

Je n’ai plus écrit dans ce journal depuis dix jours. Il faut dire que j’écris tous les matins mon nouveau roman* ; il progresse bien. J’ai beaucoup d’idées et ça se construit ; certains liens entre les parties ne sont pas encore très clairs, mais ça viendra. J’ai de l’avance avec les idées, car comme je n’écris que deux heures ou deux heures et demie par jour, je n’arrive pas à suivre le rythme de mes idées ; elles me viennent surtout le soir quand je vais me balader, mais aussi pendant la journée, quand je peins, ou la nuit quand je me réveille. Le processus de création est passionnant. C’est une révélation. Je sens que cela me fait du bien et a une influence sur ma vie. D’une certaine façon, je crée ma vie – de nouvelles façons de penser et de voir les choses – en même temps que je crée le roman. Dans un autre sens, c’est une sorte d’autobiographie : des souvenirs inspirent les différentes scènes, et les personnages. La façon dont je vois et mets en scène ce qu’ils vivent me donne des idées sur la façon de voir et de mettre en scène ma vie. C’est fascinant !

 

Le jeu de la vie, roman que j’ai commencé à écrire en décembre 2006, et terminé en mars 2013. Son titre définitif sera Marlène ou le jeu de la vie.

 

Texte : Journal, 31 décembre 2006, Chiang Mai
Peinture : 215 Skating in Venice – 50 x 65 cm – Acrylique sur papier

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s